Le sexe déterminerait-il la réponse aux traitements ?

C’est en tout cas la conclusion d’une étude randomisée qui a comparé le sécukinumab (SEC) et l’adalimumab (ADA) dans le traitement du rhumatisme psoriasique actif, réalisée sur 437 hommes et 416 femmes. Les auteurs ont relevé que les hommes répondent mieux que les femmes aux deux molécules, et que les femmes réagissent mieux au SEC qu’à l’ADA. Serait-ce dû à une différence de perception ou d’expression de la maladie ? De sensibilisation à la douleur ? À un mécanisme différent de la maladie ? Une influence des hormones ? Quoi qu’il en soit, le Pr Pham y voit une incitation pour les médecins à personnaliser plus encore leurs prescriptions.

Source : ACR 2020, d’après la communication de Wright et al. (Dr Frazier et Pr Pham) www.rhumato.net

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Share This