Anti-JAK : des données rassurantes dans le temps

L’arrivée de ces nouveaux biomédicaments efficaces (par voie orale) présente un vrai intérêt mais comme pour tout nouveau médicament, des données pour évaluer les risques à long terme étaient attendues. Deux communications ont présenté les résultats après 6 à 10 années de suivi.

Le risque infectieux n’augmente pas au fil du temps, le risque de zona (déjà connu) dépend de la dose et de l’association avec des corticoïdes (mais pas avec le méthotrexate). Le risque de cancer est très proche de celui de la population générale. Au final, ce sont des données extrêmement rassurantes.

Source : ACR 2018 : 863, art. Pr Thierry Schaeverbeke, RHUMATOS/ACR highlights, novembre 2018

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Share This